Information générale

Premier entretien

Entretien de suivi

Liens utiles

 

Cliquez ici pour télécharger notre dossier complet

INFORMATION GENERALE

L’Entretien d’accompagnement de Bon Usage des Médicaments, en abrégé BUM, est un service pharmaceutique qui renforce le pharmacien dans son rôle d‘acteur de soins. Elle constitue une évolution majeure pour la pharmacie d’officine, car elle implique une approche novatrice de l’exercice professionnel..

Les « Entretiens de Nouvelle Médications » (ENM) s’appellent désormais les « entretiens d’accompagnement de Bon Usage des Médicaments » (BUM). Ce changement de terminologie va de pair avec l’ouverture des entretiens d’accompagnement de l’asthme. Depuis le 1er janvier 2017, ce service n’est plus destiné seulement aux nouveaux patients atteints d’asthme qui débutent un traitement à base de corticostéroïdes inhalés, mais aussi aux patients chroniques dont l’asthme n’est pas sous contrôle et qui n’ont pas bénéficié d’un entretien d’accompagnement au cours des 12 derniers mois.

 

En résumé

Pour qui ?

–       Patients asthmatiques ET
–       Première délivrance d’un corticoïde à inhaler au cours des 12 derniers mois OU
–       Toute personne à qui le médecin prescrit un BUM

Qui prend l’initaitive ?

A l’initiative du pharmacien, sur prescription du médecin ou à la demande du patient.

Par qui ?

Toujours exécuté par un pharmacien

Où ?

Dans un endroit adapté de l’officine qui permet de garantir la confidentialité et ladiscrétion

Condition ?

La patient a donné son consentement par écrit

Quoi ?

2 entretiens :-       Un entretien d’information
–       Un entretien de suivi

Quand ?

–       Entretien d’information : aussi vite que possible après la délivrance
–       Entretien de suivi : 3 à 6 semaines après le premier entretien

Comment ?

Sur base de protocoles validés et structurés

Que faut-il conserver ?

–       Consentement du patient
–       Compte-rendu de l’entretien

Honoraire ?

–       20 € par entretien (TVA 6% incl.)
–       Entièrement remboursé par l’INAMI
–       Tarification via l’OT, sur base d’un numéro d’ordonnance vide
Quand le patient entre t-il en ligne de compte pour un BUM?

Les différentes conditions doivent être remplies :

  1. Il s’agit un patient asthmatique :
    – Utilisation antérieure de médicaments pour la crise d’asthme (historique médicamenteux)
    – Ou confirmation par le patient
    – Ou contact avec le médecin en cas de doute
  2. Il s’agit d’une première délivrance d’un corticoïde à inhaler au cours des 12 derniers mois.  Si le médecin prescrit un BUM, le patient entre toujours en ligne de compte, qu’il s’agisse ou non d’une première délivrance d’un corticoïde à inhaler.
  3. Le patient a donné son accord pour l’accompagnement personnalisé (Suivi des Soins Pharmaceutiques) via un consentement écrit.  Le consentement est valable pour une durée indéterminée et est également d’application pour d’autres actions dans le cadre du Suivi des Soins Pharmaceutiques (p.ex.  PMI, schéma de médication…)

 

Quels sont les médicaments concernés ?

Les corticoïdes à inhaler suivants sont concernés :

  • Monopréparations (corticoïdes à inhaler, classe ATC : R03BA) et préparations combinées (corticoïde/sympathomimétique en inhalation, classe ATC : R03AK limitée aux bêta-stimulants à action longue)
  • Aérosol-doseur, inhalateur à poudre sèche

Principe actif

Nom du médicament Forme

Béclométhasone dipropionate

Beclophar Aerolizer Poudre
Inuvair                           (+ formotérol) Aérosol-doseur + poudre Nexthaler
Qvar Aérosol-doseur

Budésonide

Budesonide Easyhaler Poudre
Budesonide Novolizer Poudre
Bufomix easyhaler         (+ formotérol) Poudre
Miflonide Aerolizer Poudre
Pulmicort Turbohaler Poudre
Symbicort Turbohaler       (+ formotérol) Poudre
Zephirus                         (+ salmétérol) Poudre

Fluticasone

Flixotide Aérosol-doseur + poudre Diskus
Flutiform                        (+ formotérol) Aérosol-doseur
Relvar Elllipta                 (+ vilantérol) Poudre
Salmeterol/Fluticasone Cipla (+ salmétérol) Aérosol-doseur
Seretide                         (+ salmétérol) Aérosol-doseur + poudre Diskus

Liste des corticoïdes à inhaler au 01/01/2017

Déroulement de l’entretien

L’entretien de nouvelle médication pour les corticoïdes à inhaler consiste en deux prestations différentes, tout d’abord un entretien d’information, suivi par un entretien de suivi dans la même officine.

A. Entretien d’information à l’initiation du traitement et en concertation avec le patient, de préférence aussi rapidement que possible après la délivrance du nouveau médicament.

  1. Détermination des besoins d’information du patient.
  2. Dispensation de l’information sur mesure au patient sur le fonctionnement du médicament, sa place dans la thérapie et son usage correct
  3. Motiver le patient pour une longue thérapie et l’importance de l’observance du traitement.
  4. Fixer un rendez-vous pour l’entretien de suivi.
  5. Enregistrer la prestation et le rendez-vous dans le dossier pharmaceutique.

B. Entretien de suivi lors du renouvellement de la médication ou après rendez-vous avec le patient, de préférence 3 à 6 semaines après l’entretien d’information.

  1. Vérifiez l’expérience et discutez des éventuels problèmes avec le patient.
  2. Informez le médecin si nécessaire.
  3. Enregistrez les points d’attention abordés dans le dossier pharmaceutique.
  4. Enregistrez la prestation dans le dossier pharmaceutique
Enregistrement

Après chaque entretien d’accompagnement, il faut établir deux rapports : un compte-rendu pour le patient, l’autre pour le pharmacien. Tous deux doivent être signés par le patient et le pharmacien. Ces rapports mentionnent outre les prestations, la date des entretiens, le médicament concerné et la posologie, d’autres médicaments éventuels utilisés pour l’asthme et la documentation remise au patient. Le rapport mentionne également les résultats du test ACT, le contact éventuel avec le médecin, les points d’attention mis en évidence lors de l’entretien et les solutions proposées au patient. Ceci est ajouté au dossier pharmaceutique du patient.

Tarification

Le pharmacien perçoit un honoraire spécifique de 20 euro par entretien d’accompagnement, entièrement pris en charge par l’INAMI.  Le patient ne paie donc rien.  La prestation et l’intervention de l’INAMI doivent figurer sur le ticket de caisse.  L’entretien d’accompagnement est tarifé comme « Prestation de soins pharmaceutiques », donc indépendamment de l’ordonnance comportant le médicament.  Cela se déroule comme suit :

  • Vous ne comptez rien au patient pour un BUM.
  • Vous enregistrez la prestation, à l’aide des CNK ci-dessous, sur une nouvelle ordonnance (vide).  L’ordonnance est établie au nom du patient et vous compléter le nom du médecin par celui qui a prescrit le corticoïde à inhaler.
  • Vous notez le numéro de l’ordonnance sur le compte-rendu de l’entretien, que vous conservez à l’officine.  Les prestations sont facturées par l’office de tarification sans la présence physique d’une ordonnance.
  • Il n’est pas fait usage de la méthode « délivrance différée ».

 

BUM Entretien 1 – Corticoïdes à inhaler

 

 

 

BUM Entretien 2 – Corticoïdes à inhaler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour des raisons d’évaluation, un troisième code CNK a été créé : 5520-408 BUM– Refus.  Ce code permet au pharmacien, l’enregistrement d’un refus de BUM d’un patient.  Ce CNK est repris dans le fichier de tarification mais n’est pas facturé aux OA.

 

BUM – Refus

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

PREMIER ENTRETIEN

Structure de l’entretien d’information

Formulaire de consentement

Test-ACT

Compte-rendu pour le patient

Compte-rendu pour le pharmacien

Information générale sur l’asthme et les corticoïdes à inhaler