Définition

Acte technique et suivi des soins pharmaceutiques

PMI manuelle ou informatisée ?

Peut-on refuser la PMI ?

Peut-on déléguer le service ?

Peut-on facturer le service ?

Outils pratiques

 

Définition

Le législateur définit la préparation de médication individuelle comme étant l’opération consistant à enlever de leur conditionnement primaire un ou plusieurs médicaments, et ensuite, le cas échéant, de les grouper dans un seul conditionnement fermé d’administration individuelle, destiné à un patient individuel à un moment déterminé.

 

Pour qui ?

La PMI s’adresse aux patients résidant dans les maisons de repos, mais aussi aux patients en ambulatoire. et vise en particulier :

  • Les patients polymédiqués
  • Les patients en fonction de pathologies ou d’états physiologiques particuliers, de risques iatrogènes ou de non observance thérapeutique.

Le patient doit donner son autorisation écrite pour la constitution du dossier de suivi des soins pharmaceutiques. Cliquez ici pour télécharger un modèle.

 

Par qui ?
  • Pharmaciens d’officine ouverte au public
  • Pharmaciens hospitaliers
Quels produits ?
  • Les médicaments. (Le législateur ne fait pas de différence entre les médicaments. Des médicaments stupéfiants peuvent donc être incorporés dans la PMI.)
  • Les compléments alimentaires.
  • La PMI vise essentiellement les formes orales et sèches.
  • Ces produits ne doivent pas obligatoirement être prescrits.

 Haut de page

Acte technique et suivi des soins pharmaceutiques

La PMI est constitué de deux éléments : l’acte technique et le suivi des soins pharmaceutiques.

  • L’acte technique consiste à  rassembler sous un seul conditionnement l’ensemble des médicaments que doit prendre un patient à un moment donné de la journée.
  • Le suivi des soins pharmaceutiques consiste en un suivi personnalisé des soins pharmaceutiques dans le cadre d’un accord conclu entre le patient, le pharmacien et, chaque fois que nécessaire, le médecin.

 Haut de page

PMI manuelle ou automatisée ?

Le législateur fait une distinction entre la PMI manuelle et la PMI automatisée. La PMI automatisée est une PMI réalisée au moyen d’un appareillage de PMI dans lequel le processus de production est dirigé par un ordinateur.

 

Les conditions générales (schéma d’administration, information du patient, étiquetage,…) doivent être remplies tant par les PMI manuelles qu’automatisées. Hormis les conditions générales, des conditions particulières sont prévues pour les PMI automatisées (notification à l’AFMPS, contrôle final,…).

 

Vous trouverez l’ensemble des conditions à respecter dans la fiche explicative de l’APB (point 6) ou dans le chapitre “suivi des soins pharmaceutiques” sur www.myqualityassistant.be.

 

 Haut de page

Peut-on refuser la PMI ?

Lorsque la PMI est prescrite par le médecin ou demandée par le patient lui-même, le pharmacien ne peut pas refuser la PMI.

Cependant, si le pharmacien ne souhaite pas réaliser lui-même cette PMI, il peut charger un confrère pour faire l’acte technique de la PMI à sa place, pour autant que son confrère travaille de manière automatisée.

 

Peut-on déléguer le service ?

Oui, mais seulement l’acte technique dans le cadre de la PMI automatisée.
L’acte technique dans le cadre d’une PMI manuelle ne peut pas être délégué.
Le suivi des soins pharmaceutique ne peut pas être délégué, ni dans le cadre d’une PMI manuelle, ni dans le cadre d’une PMI automatisée.

 

Le pharmacien-titulaire qui confie la sous-traitance est responsable du respect des dispositions de l’AR du 24.9.2012. Il peut cependant dans le contrat de sous-traitance préciser les responsabilités du sous-traitant.

 Haut de page

Peut-on facturer le service ?

A l’heure actuelle, aucune rémunération n’est (encore) prévue pour la PMI. Bien évidemment, cela ne veut pas dire que vous devez proposer ce service gratuitement. Offrir (provisoirement) ce service gratuitement, serait donner un mauvais signal. En effet, la PMI a une certaine valeur : le coût du matériel, le rassemblage des médicaments (l’acte technique), la rédaction d’un schéma d’administration et le suivi de votre patient (suivi des soins pharmaceutiques), … Il ressort de la pratique qu’il est courant de demander € 5 à 10 pour le remboursement des frais par patient par semaine. Il importe de souligner que ceci reste un choix personnel et totalement libre. Si vous choisissez toutefois de proposer ce service gratuitement, nous vous conseillons d’y lier une certaine valeur (et de p.e. barrer le montant), à ce que vos patients sachent apprecier l’importance de ce que vous leurs offrez.

 

Attention, lorsque vous facturez les frais, vous devez l’annoncer clairement à l’avance au patient (affiche dans la pharmacie ou dans le cadre de la maison de repos : mention dans la convention conclue avec celle-ci), de sorte que les patients soient au courant de ce coût supplémentaire.

 

Maintenant qu’un cadre juridique existe pour la PMI, l’APB exige que, dans le cadre de l’assurance soins de santé, un honoraire spécifique puisse être perçu. Le contenu de ces soins doit encore être précisé. Les discussions sont en cours.

 Haut de page

Outils pratiques

Modèles à utiliser :

Plus de renseignements :

Présentations de notre soirée info “PMI” :

Haut de page