Depuis, le 1er août, les conditions de remboursement de Coruno et de Corvaton ont été modifiées. Il y a eu beaucoup de confusion concernant la demande d’attestation.

 

Suite aux réactions sur le terrain, l’INAMI a décidé que, pour l’instant, un généraliste a la possibilité de faire la demande de remboursement tant par papier (“demande non spécifique”) que par voie électronique mais doit tenir l’attestation d’un spécialiste, confirmant que les conditions de remboursement sont bien remplis par le patient, à disposition du médecin-conseil.

 

Pour rappel:

Au 1er août 2017, les modalités de remboursement de la molsidomine (Coruno® et Corvaton®) ont changé. En effet, la spécialité est passée du Chapitre I au Chapitre IV. Autrement dit, une attestation du médecin-conseil est désormais requise.

L’attestation sera octroyée, pour des périodes renouvelables de 12 mois, pour les patients qui étaient déjà traités avec la molsidomine avant le 1/08/2017. La demande d’attestation pourra se faire à partir du 1er août via MyCareNet.

Les patients chez qui un traitement à base de molsidomine est initié après le 31/07/2017 n’entrent pas en compte pour le remboursement.

 

L’INAMI enverra, prochainement, un communiqué officiel à toutes les parties concernées. Nous vous tenons au courant des évolutions.