Les arnaques dites de “mise en conformité au RGPD” semblent refleurir depuis quelque temps et ciblent notamment les prestataires de soins.

 

Peut-être avez-vous aussi reçu à la pharmacie un mail ou un courrier ou un coup de fil insistant lourdement sur les sanctions dont seraient passibles les professionnels qui ne se seraient pas encore mis en conformité avec les dispositions du RGPD? Ne vous laissez pas abuser! Ces “menaces” n’ont d’autre objectif que de vous faire peur pour vous soutirer de l’argent.

 

Si des sanctions sont effectivement prévues en cas d’infraction au RGPD, celles-ci n’interviendraient qu’au terme d’une longue procédure, graduelle, qui serait éventuellement lancée par l’Autorité de Protection des Données (APD). L’APD signale d’ailleurs que “l’interprétation et la mise en œuvre de la nouvelle législation en matière de protection de la vie privée est un ‘work in progress’.” De nombreux travaux et concertations liées à l’application du RGPD sont encore en cours tant au niveau européen que national.

 

 

Comment vous mettre en conformité avec le RGPD?

Inutile de faire appel à des tiers (qui ne maîtrisent sans doute pas les spécificités liées à l’officine)! Utilisez le matériel et les conseilsspécifiquement développés pour notre secteur (cf. Toolbox RGPD sur MyAPB) par le groupe de travail réunissant les différentes parties concernées (pharmaciens, FarmaFlux, offices de tarification, maisons de soft) ainsi que par le CDSP, qui a fait toutes les adaptations nécessaires dans l’application MyQA pour vous faciliter la tâche (cf. la série d’articles sur le sujet entamée dans l’APBnews n°256).

Vous avez des questions concernant le RGPD et son application, contactez gdpr@apb.be.

 

(source : APB)