MASQUES, MASQUES, MASQUES

Vous avez bien lu : trois fois masques, mais trois sujets différents abordés dans cette newsletter, en complément de l’APB news que vous avez reçu hier : les masques chirurgicaux destinés aux pharmacies, et un rappel de l’opération « Masque 19 » relative aux violences intrafamiliales et les masques en tissus destinés à la population. Nous distribuerons aussi ce mois-ci l’outil de communication « PICTO PHARMA ».

 

Masques chirurgicaux destinés aux officines : modalités

Voici déjà quelques semaines, notre gouvernement s’engageait à fournir gratuitement aux prestataires de soin des masques chirurgicaux. Ils sont enfin disponibles !!!

Dans l’APB news, il est précisé que les communes sont chargées de la distribution. Ce n’est pas le cas à Bruxelles. Les masques ont été remis au « bps-bpv.brussels », organisme bruxellois en charge de la prévention et de la sécurité. Ce dernier nous a demandé d’organiser la distribution.

Vous recevrez donc 100 masques par membre du personnel de votre officine. Le chiffre a été établi à partir des données que vous avez transmises en son temps à l’APB, et majorés pour tenir compte du fait que tous n’ont pas répondu aux enquêtes de l’APB sur la composition des équipes en officine.

Bien entendu, ces masques sont destinés à l’usage en officine, et ne peuvent donc pas être vendus. En cas de surplus, nous vous suggérons de les distribuer aux prestataires de soins qui vous solliciteraient, ou à des patients en situation précaire.

Concrètement, les pharmacies qui nous confient leur tarification recevront leurs masques via nos tournées de collecte des ordonnances.

Pour les pharmacies qui ne nous confient pas leur tarification, nous organisons deux points d’enlèvement en fonction de la commune où est située la pharmacie, et ce afin de vous éviter de trop longs déplacements : merci de respecter cette répartition, car les masques ont été répartis entre les deux lieux sur ce critère. Ce sera aussi l’occasion de recevoir le nouvel outil de communication ‘PICTO PHARMA’ (voir ci-dessous)

Pour les communes de Bruxelles, Laeken, Anderlecht, Molenbeek, Koekelberg, Berchem, Ganshoren, Jette et Neder-over-Heembeek :
Vous pouvez les retirer dans les locaux de « Huis voor Gezondheid », 76 rue de Laeken à 1000 Bruxelles, le mercredi 3, le vendredi 5 et le lundi 8 juin, de 7h45 à 9h et de 12h45 à 13h45. Un membre de notre comité sera heureux de vous les donner.
Nous tenons à remercier chaleureusement « Huis voor Gezondheid » pour sa collaboration. Si vous souhaitez mieux connaître cette ASBL, https://www.huisvoorgezondheid.be

Pour les communes de Schaerbeek, Etterbeek, Ixelles, Saint-Gilles, Haren, Evere, Woluwé-Saint-Pierre, Auderghem, Watermael-Boitsfort, Uccle, Forest, Woluwé-Saint-Lambert et Saint-Josse-ten-Noode :
Vous pouvez les retirer dans nos locaux, UPB-AVB, 127-129 rue Colonel Bourg à 1140 Evere, à partir du mercredi 3 juin au vendredi 12 juin, tous les jours ouvrables de 7h45 à 9h et de 12h45 à 13h45
Dans les deux cas et pour nous faciliter l’organisation, nous vous demandons simplement de remplir le coupon réponse via ce lien (cliquez ici) .

 

Masque 19

De nombreux communiqués de presse ces derniers jours ont donné lieu à des avis très partagés parmi les pharmaciens. Ce que nous savons, cependant, c’est que le plan d’action du gouvernement de Bruxelles se concentre sur le soutien aux personnes vulnérables. L’orientation des personnes qui sont en contact avec la violence familiale s’inscrit dans ce cadre.

En cette période de confinement on est littéralement enfermé entre quatre murs à la maison et les esprits peuvent rapidement s’échauffer. C’est pour cela qu’il y a beaucoup plus de déclarations de violence intrafamiliale. En tant que pharmacien, vous avez une relation de confiance avec votre patient et vous recevrez peut-être un signal. En France, en Espagne, mais également en Flandre, le mot de code « masque 19 » a été créé à cet effet ; lorsqu’un patient commande ce type de masque, la personne signale, en fait, être la victime de violence familiale. Le patient peut également se présenter à vous, sans mentionner le mot de code mais vous vous rendez compte qu’il a besoin d’aide.Que pouvez-vous faire quand on vous signale la violence intrafamiliale ?

L’UPB-AVB a pris contact avec les organisations bruxelloises afin de trouver la réponse adéquate.

Deux possibilités s’offrent à vous :
(1) Le patient communique suffisamment bien dans l’une des deux langues nationales et vous pouvez le rediriger vers les numéros verts qui existent (voir ci-dessous) ou vers le chat des services.
(2) Le patient n’est pas en mesure de transmettre l’information lui-même et vous contactez les numéros en sa présence, pour faire le lien.

Une victime néerlandophone peut former le 1712 ou se rendre sur le site web : https://www.1712.be, où l’on peut également chatter avec un dispensateur de soins.

Une victime francophone peut former le 0800 30 0 30 ou se rendre sur le site web : https://www.ecouteviolencesconjugales.be, où là aussi on peut chatter avec un dispensateur de soins.

Les autres situations d’urgence sociale peuvent être signalées à BXL Soutien au 0800 35 243.

Vous trouverez davantage de numéros bruxellois utiles en annexe : cliquez ici pour visualiser le document

 

Masques en tissus à destination de la population

Lisez attentivement les news de l’APB. Notre union se réjouit que cette distribution soit confiée aux pharmaciens, et qu’elle soit assortie d’une rémunération forfaitaire de 150 euros. Celle-ci devrait normalement vous être versée via votre office de tarification.

 

PICTO PHARMA

Dans notre newsletter du 17 février2020, nous vous annoncions le lancement de notre outil de communication ‘PICTO PHARMA’ (cliquez ici) . Nous l’avions postposé compte tenu que nous n’étions pas en mesure d’organiser les soirées d’information. Ne sachant pas quand nous pourrons les organiser, nous avons décidé de déjà vous les distribuer. La distribution se fera de la même manière que pour les masques chirurgicaux.