“L’AFMPS a pris connaissance de cas récents d’utilisation abusive de sirops à base de dextrométhorphane par de jeunes adolescents, en vue d’obtenir des effets psychotropes. Ces sirops en vente libre leur avaient été délivrés dans des pharmacies ouvertes au public. Dans certains cas, une hospitalisation a été nécessaire.

Les pharmaciens qui délivrent des médicaments à base de dextrométhorphane doivent être attentifs au risque d’utilisation abusive. Comme pour tous les médicaments, les pharmaciens doivent s’assurer de leur bon usage et ne devraient pas les délivrer en cas de suspicion d’usage abusif. La prudence est particulièrement recommandée chez les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que chez les patients ayant des antécédents d’abus de médicaments ou de substances psychoactives.”

Pour consulter le communiqué de l’AFMPS dans son intégralité, cliquez ICI.

(source APB)